• >>Qui sommes nous?
  • Mentions légales
  • Plan du site
  • Contact
  • messagerie
  • Webmasteur
  • Nos publlications

    Candidats élections
    Lecture en ligne
    Version PDF

    Réforme PS
    Lecture en ligne
    Version PDF

    Numéro 2
    Lecture en ligne
    Version PDF

    Numéro 1
    Lecture en Ligne
    Version PDF

    Actualité Concours
    le 19-09-2018
    Recrutement réservé sans concours d'asistants de service social
    le 19-09-2018
    Recrutement réservé sans concours d'adjoints administratifs
    le 17-09-2018
    Concours de directeur des services pénitentiaires
    le 17-09-2018
    Directeur pénitentiaire d'insertion et de probation
    le 17-09-2018
    DSG : le ministère de la Justice recrute

    Actualité confédérale
    le 26-10-2016
    Voyons grand pour les TPE !
    le 26-10-2016
    Convention médicale 2016
    le 26-10-2016
    « Vive le social 3.0 ! »
    le 26-10-2016
    Elections TPE 2016
    le 17-10-2016
    Composante carbone - Position commune

    Actualité fédérale
    http://www.cftc-fae.fr/

    Actualité justice
    le 21-09-2018
    Les visiteurs des Journées du Patrimoine consultés sur l'Europe
    le 21-09-2018
    Rénovation du site d'information pour les victimes du terrorisme
    le 18-09-2018
    Succès pour les journées du patrimoine
    le 18-09-2018
    Statistiques 2018 sur la profession d'avocat
    le 17-09-2018
    Le ministère de la Justice à la barre pour la Juris'Cup


    .
    .
    Partenaires





    La Cftc Slj dénonce cette mascarade qui divise le personnel de surveillance et empêche une vraie revalorisation indemnitaire.

    Après avoir ralenti la promotion des surveillants (accord de 2014 signé par l’ufap) en multipliant les obstacles pour leurs passages au grade de surveillants brigadiers (durcissement des conditions de passage des unités de valeur), alors que nous revendiquions le passage automatique de surveillant à surveillant brigadier ET de premier surveillant à major à l’ancienneté, voici que les Ufapiens enterrent définitivement le personnel de surveillance en s’attaquant au corps de commandement et en scindant celui-ci entre la catégorie A et B.

    Déjà en 2005 nous dénoncions le refus par l’ufap et fo d’un recrutement baccalauréat permettant le passage de l’ensemble des surveillants à majors en catégorie B et par conséquent des Officiers en catégorie A.

    Qu’en est-il de la parité Queuille Police-Pénitentiaire ?, les signataires considèrent-ils que tous les officiers pénitentiaires ne méritent pas la catégorie A ?

    Aujourd’hui nous dénonçons cet accord qui n’est pas une véritable réforme et appelons à l’action nos homologues syndicaux et l’ensemble du personnel de surveillance afin de refuser ce relevé de conclusions et surtout créer les conditions pour une réouverture des négociations.

    Comment comprendre qu’après avoir refusé le passage automatique à l’ancienneté des surveillants au grade de surveillants brigadiers et des premiers surveillants au grade de majors, l’Ufap signe une fusion des grades de Lieutenant et Capitaine ? Est-ce le moyen de les laisser ainsi en catégorie B alors qu’ils pouvaient légitimement revendiquer la catégorie A ?

    Et comment comprendre que certains premiers surveillants et majors soient classés en catégorie C pendant que d’autres auront le privilège de se retrouver en catégorie B ?
    N’était-ce pas l’Ufap qui prétendait que les premiers surveillants et majors devaient rester en catégorie C car ils perdraient le bénéfice des heures supplémentaires ?
    Quels seront les critères de recrutement ? Celui des emplois occupés mais dans ce cas qu’adviendra t’il lorsqu’ils seront mutés ?
    Certains postes seront-ils réservés pour les premiers surveillants de catégorie C et d’autres pour les premiers surveillants de catégorie B ?
    Quid des mutations ? Postuleront ils lors des même CAP de mutation et sur les mêmes postes ?

    Et quelles perspectives d’avenir pour le personnel occupant déjà un grade de Capitaine ?

    La vérité nous oblige à écrire que les Ufapiens ont gâché la possibilité d’une véritable réforme contre une machine à gaz qui n’a pas terminé de diviser le personnel de surveillance, qui n’est pas une réforme statutaire mais du saupoudrage sous couvert de statut d’emploi qui bénéficiera à une extrême minorité.

    Après avoir enterré la réforme du personnel de surveillance en 2005, avoir refermé le couvercle du cercueil en 2013, voici que les autonomes viennent de planter les clous par leur signature pour le corps de commandement.

    Nous ne cesserons de revendiquer l’unité syndicale la plus complète et large possible autour de la revendication légitime du passage de l’ensemble du corps d’encadrement et d’application en catégorie B et de l’ensemble du Corps de commandement en catégorie A seule véritable réforme acceptable pour la Cftc Slj.

    Paris le 24 mars 2016
    Po la cftc slj Armand Minet
    Autres informations nationales
    La loi modifiée n°84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction
    Mise en ligne par michaelR le 21/05/2018

    Les 9 organisations syndicales représentatives dans la fonction publique appellent l'ensemble des personnels de la
    Mise en ligne par caroleD le 16/05/2018


    Par notes des 17 avril et 15 mai 2015, la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP)
    Mise en ligne par MichaelR le 21/02/2018

    PROJET DE LOI DE FINANCES 2018
    Un budget de la justice en hausse de 3.9%
    Mise en ligne par michaelR le 05/02/2018





    Vidéo en cours d'initialisation


    Publication compte 2012
    Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics Copyright © SLJ-CFTC 2008 Tous droits réservés - site réalisé par